Déménagement Genève Chamonix

Parlons de désencombrement, décliné dans le monde des jouets et accessoires de nos enfants. Le désencombrement est la pratique consistant à se débarrasser des objets inutiles, qui prennent de l’espace physique et vital, qui se trouvent à l’intérieur de nos maisons, les faisant ressembler à des tétris. Ils nous privent souvent de notre énergie, nous encombrent et génèrent un stress inutile que nous pourrions éviter.

Se débarrasser des choses que nous ou nos enfants n’utilisons pas est juste et sacro-saint, mais cela doit être fait avec un critère qui répond également à des objectifs écologiques : ouvrir le placard ou la chambre des enfants et remplir une benne ou une décharge n’est pas vraiment la meilleure chose. En tant qu’épouse d’un agriculteur autoproclamé (qui est en fait un informaticien, ndlr) qui voudrait tout garder, mais vraiment tout, j’ai affiné des stratégies complexes pour m’en sortir vivant et maintenir mes idéaux écologiques.

J’ai remarqué qu’à mesure que mes filles ont grandi, mes affaires ont diminué proportionnellement (et les leurs ont augmenté de façon disproportionnée). Mais je me demande si mes filles ont besoin de tous ces jouets, accessoires et articles. De combien de temps disposent-ils réellement pour utiliser et apprécier ce qui remplit leur chambre ?
Je dirais que la faute est essentiellement à imputer à la toile de consommation, qui nous incite à acheter n’importe quoi : à cette invitation, il faut opposer notre non et convaincre notre entourage que nous avons raison ;).

À long terme, les jouets sont un cauchemar. Essayez de me comprendre : tout le monde aime ses enfants et veut qu’ils jouent au mieux, en stimulant la créativité et l’imagination. Mais comment ne pas détester quelqu’un qui rentre à la maison avec des jouets chinois pour 1 CHF (grand-père compris) ?

Leave a Comment

*

code